L’apprenti-e perçoit une rémunération déterminée en pourcentage du SMIC ou SMC (salaire minimum conventionnel). Elle varie en fonction de l’âge, de l’année de l’apprentissage et du secteur de l’entreprise (public/privé).

Le salaire peut être supérieur en fonction de l’accord conventionnel ou contractuel.

Il est versé tous les mois à compter de la date de début de contrat, le montant est le même que l’apprenti-e soit au centre de formation ou en entreprise.

L'implication de l'apprenti-e

Ses droits   

  • deux jours et demi ouvrables de repos par mois de travail, soit cinq semaines de congés payés pour une année de présence dans l'entreprise
  • congé maternité - paternité (6 semaines avant la date prévue de l'accouchement et 10 semaines après)
  • congés pour jours fériés, jours chômés légaux, événements familiaux vous sont accordés selon la convention collective en vigueur dans l'entreprise
  • Assurance sociale ; en cas de maladie, accident ou arrêt de travail, l'apprenti-e bénéficie de remboursements, d’indemnités journalières de la sécurité sociale et est couvert-e pour les risques de maladies professionnelles, accident du travail (qu'il survienne au CFA, entreprise, ou sur les trajets du domicile aux différents lieux d'apprentissage)
  • les parents perçoivent les allocations familiales jusqu'aux 20 ans et à condition que le salaire de l'apprenti soit inférieur à 55% du smic
  • les modalités de rémunération des heures supplémentaires sont celles qui sont applicables au personnel de l'entreprise ; en principe, l'apprenti-e mineur-e ne peut réaliser d'heures supplémentaires sauf dans l'hôtellerie-restauration, où il pourra effectuer 5 heures supplémentaires maximum par semaine après autorisation de l'Inspecteur du Travail>
  • les allocations logement peuvent être obtenues si l'apprenti occupe un logement indépendant de celui de ses parents
  • Allocation chômage durant la période de recherche d'emploi
  • l’employeur doit délivrer un certificat de travail, le solde de tout compte et l'attestation Assedic
  • Les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l’entreprise sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés. L’employeur doit à l'apprenti permettre de suivre les cours professionnels. Ce temps est compris dans le temps de travail.

Si au terme du contrat, l'apprenti-e signe un contrat à durée indéterminée avec la même entreprise, aucune période d’essai ne peut être imposée, sauf dispositions conventionnelles contraires. En outre, la durée du contrat d’apprentissage sera prise en compte pour le calcul de la rémunération et l’ancienneté du salarié

Ses devoirs

L'apprenti-e est tenu-e de respecter l’ensemble des règles applicables aux salariés notamment le règlement intérieur et les horaires de l’entreprise. Il doit aussi effectuer le travail qui lui est confié par son employeur tout en restant dans la limite de l’horaire de travail applicable dans l’entreprise. Le temps consacré aux enseignements des activités pédagogiques est compris dans l’horaire de travail.

L’assiduité aux cours dispensés au CFA est obligatoire ainsi que la présentation aux examens. Toute absence non justifiée peut être sanctionnée au niveau de la rémunération.

C'EST LE MOMENTJE M'INSCRIS

Etudiants et futurs apprentis, vous pouvez dès à present candidater afin d'intégrer une formation en apprentissage au CFA de l'enseignement Supérieur de Franche-Comté.

JE M'INSCRIS


Avec le soutien de la

En partenariat avec

En réseaux avec